Partagez cet article:

Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins

21/10/2022

Pour ce 1er article présentant des livres, j’avais envie de commencer par des références qui ne sont pas forcément dites de développement personnel. Et puis, en fouillant dans ma bibliothèque, je me suis rendue compte que 90% de mes livres font partie de la catégorie développement personnel. La première dont je vous parle dans cet article n’est pas dite de développement personnel. Cependant, l’écoute de celui-ci m’a fait beaucoup réfléchir ! La seconde référence a clairement pour but de faire réfléchir sur soi et sa place dans le monde. 

Je vais commencer par « Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins » de Alejandro Palomas. Il s’agit d’un livre que j’ai écouté. Je profite de tous mes trajets pour « lire ». C’est une histoire qui m’a particulièrement accrochée. J’ai chaque fois regretté que mon trajet soit fini tellement je voulais connaître la suite ! 

C’est une histoire attachante entre un père et son fils et Madame Maria. Le comportement de Guillermo inquiète son institutrice qui a un sentiment d’urgence. Elle envoie Guillermo voir Madame Maria pour en avoir le cœur net. Il s’en suit une relation de confiance entre la psychologue et le petit garçon. Ce récit met en lumière la difficulté face à la disparition d’un être cher, de l’accompagnement d’un enfant différent (parce que trop éveillé)… L’écriture est faite sous la forme d’épisodes ce qui maintient le suspens sur la fin de l’histoire même si nous pouvons comprendre assez rapidement le dénouement. La place de l’enfant et de l’adulte dans ce livre montre aussi que les rôles peuvent être échangés lorsqu’un traumatisme apparait dans un noyau familial. Vous découvrirez aussi l’histoire attachante du second personnage principal de ce livre, Nasia. Son histoire met en lumière les différences de cultures entre nos pays européens et les pays étrangers. 

J’avais choisi ce livre pour son titre. En effet, sur audible, je ne lis que rarement les « 4ème de couverture ». Lorsque j’étais enfant (et même maintenant d’ailleurs) Mary Poppins était l’un de mes personnages préférés. Lorsque mes parents partaient en répétition de théâtre, nous avions de temps en temps le choix d’un film. C’était souvent la dispute avec mon frère qui voulait regarder « Condorman » et moi qui réclamais « Mary Poppins ». Mon frère cédait 1 fois sur 3. Je vous laisse donc imaginer le nombre de fois que j’ai vu le film.

Partagez cet article: